le rat(simple)

Rat

Pour les articles homonymes, voir Rat (homonymie). 

Homonymie biologique :
le terme Rat désigne en français plusieurs
espèces distinctes.
Rat
Dessin de rats
Taxons concernés
Sous-pages sur le rat domestique
Autres articles sur les rats

Le mot « rat » désigne dans le langage vernaculaire certains mammifères rongeurs :

1 - Le rat commun :
Le plus souvent le mot « rat » désigne l'une des deux espèces suivantes:

Le rat brun s'élève facilement et s'apprivoise bien. Certains pays reconnaissent officiellement les rats d'élevage comme étant domestiques [1].

Voir dans ce cas l'article : Rat domestique.

2 - Le genre « Rattus » :
Le nom de « rats » peut également désigner de manière générale en zoologie le genre Rattus. La plupart des espèces de ce genre portent en français le nom de « rat », suivi d'un qualificatif. Par exemple le rat polynésien, Rattus exulans, est la troisième espèce de rat la plus répandue au monde après le rat brun et le rat noir.

Voir dans ce cas l'article : Rattus.

3 - Les rats des autres genres :
On appelle aussi « rats » d'autres mammifères rongeurs de la sous-famille des murinae ou de la famille des muridae qui n'appartiennent cependant pas du genre Rattus.

Voir dans ce cas les articles : muridae et murinae .

 

rat noir, Rattus rattus
rat noir, Rattus rattus
Comparaison de Rattus rattus et de Rattus norvegicus [modifier]

Ces deux espèces sont commensales de l'Homme : elles se sont adaptées et développées dans l'environnement des sociétés humaines. Les déplacements des Hommes ont contribué à diffuser les rats sur toutes les terres de la planète.

Morphologie [modifier]

Comparaison entre Rattus rattus et Rattus norvegicus (cliquez pour agrandir l'image)
Comparaison entre Rattus rattus et Rattus norvegicus (cliquez pour agrandir l'image)

L'espèce Rattus norvegicus, le surmulot, atteint 24 et même parfois 27 cm. Sa queue fait 20 cm. Il est gris ou brun sur le dos et blanchâtre sur le ventre. Le rat blanc est une forme albinos de ce rat.

L'espèce Rattus rattus, le rat noir, a un corps de 19 cm et une queue de 22 cm. Ses oreilles sont plus grande que celle de son cousin.

Concurrence entre ces deux espèces [modifier]

Historiquement débarqué en Europe au XVIIIe siècle en provenance d'Inde via les bateaux marchands, le rat brun ou surmulot a quasiment décimé son cousin germain le rat noir (moins grand, moins gros, moins précoce et moins prolifique) qui avait amené la peste bubonique au XIIe siècle [2].

Depuis, le rat noir ne se trouve presque plus que dans les champs, d'où son surnom. Il est aussi appelé rat des greniers. En effet si le rat brun apprécie les caves et l'humidité, le rat noir les fuit. Très agile, il apprécie les greniers et les hauteurs des édifices [2].

Les rats et l'homme [modifier]

L'animal nuisible [modifier]

Qu'il s'agisse de l'une ou l'autre des espèces, les rats sont pour les hommes des propagateurs de maladies, notamment parmi les plus graves :

Chat capturant un rat
Chat capturant un rat

Les rats s'attaquent aux réserves alimentaires qu'il dévorent et souillent de leurs déjections. Ils mettent en péril les récoltes dans certains pays tropicaux [3] et peuvent causer des déséquilibres écologiques [4] et [5].

Durant la première guerre mondiale les soldats eurent à lutter, en plus d'autres problèmes, contre la prolifération des rats dans les tranchées [6].

Les campagnes de dératisation, qu'organisent les autorités dans de nombreux pays, visent à réduire les populations de rats et diminuer le risque sanitaire [7].

Dans les habitations le chat est utilisé depuis toujours pour empêcher la prolifération, entre autres, de ces rongeurs. De nos jours on emploie aussi de la mort aux rats pour empoisonner les rats.

Plusieurs espèces de rats sont reconnues comme invasives :

Paradoxalement, la lutte constante que mène l'homme contre les rats oblige ceux-ci à faire évoluer leur intelligence ce qui rend leur élimination toujours plus difficile [8]

L'animal utile [modifier]

Rat de laboratoire
Rat de laboratoire

Les rats contribuent à éliminer les déchets dans les villes. S'ils n'étaient pas là, les canalisations d'eaux usées des grandes villes seraient en permanence bouchées. La population de rats parisiens dévore chaque jour 800 tonnes de déchets et devient ainsi pas seulement nuisible mais aussi une aide écologique très importante [9].

Les rats sont très utilisés par les laboratoires. Leur intelligence y est fort appropriée pour faire des expériences sur le comportement[10] et leur facilité d'élevage permet de les faire reproduire en grand nombre.

Les joueurs organisent dans certains pays des combats : rats contre chiens [2].

Apprécié pour son agilité et son intelligence le rat fait partie des Nouveaux animaux de compagnie (NAC). On trouve de plus en plus de matériel et d'aliments dédiés à cet animal apprivoisé.

Article connexe : Rat domestique.

Influence culturelle [modifier]

Rat attelé : illustration d'un conte.
Rat attelé : illustration d'un conte.

Depuis la préhistoire, le rat a toujours accompagné l'Homme et de ce fait c'est un animal qui occupe une très forte symbolique :

Symbolisme [modifier]

En Occident, depuis le Moyen-Âge, sa valeur symbolique est généralement négative, certainement dû au fait qu'il soit destructeur des récoltes et propagateur d'épidémies. Cependant, il est parfois également considéré comme un animal de l'âme, probablement du fait de son intelligence et de sa sociabilité. Ainsi, en Chine du Sud, le rat est censé avoir apporté le riz à l'homme tandis qu'au Japon il est associé à la chance. Ces valeurs positives étaient également associées au rat en Occident dans l'Antiquité[11].

Dans le temple de Deshnoke, en Inde, les rats sont vénérés et nourris par les fidèles. Si un homme tue un des rongeurs par inadvertance, il doit, pour expier sa faute, offrir un rat en or de même taille que l'animal tué. Selon la légende, les corps des rats seraient le refuge des âmes d'enfants, morts au cours d'épidémies.

En psychologie [modifier]

En psychologie, le rat revêt une connotation phallique et anale. Le rat est déjà un animal de l'ombre, qui aime les cachettes et se cache sous terre. La queue, nue, assez grosse et moins poilue que le reste du corps, rappelle le sexe de l'homme et paraît obscène. Le rat est très vif aussi, donc insaisissable et peu rassurant. Il peut se faufiler partout (y compris sous les habits), et chose extrême, il a des dents qui grignotent… Enfin, le rat a apporté des maladies (peste) et vit dans des endroits peu salubres. Il est donc la métaphore même du vice…
Il a donc dans la psychologie une connotation très négative, terrestre et sexuelle, ce qui explique la phobie que l'on rencontre chez certaines personnes.

Expressions courantes [modifier]

  • Expressions à propos du rat :
    • Les petits rats de l'opéra
    • Être fait comme un rat
    • Un rat de bibliothèque
    • À bon chat, bon rat
    • Une face de rat
    • Rat d'hôtel
    • Rat de quartier
    • Être gueux comme un rat d'église
    • Avoir des rats dans la tête
    • Les rats quittent le navire
    • S'ennuyer comme un rat mort
    • To smell a rat : sentir une embrouille

Représentations romanesques [modifier]

  • Le conte du joueur de flûte de Hamelin qui envoûte les rats pour les mener à la noyade. Cette fable allemande racontait à l'origine comment le dératiseur attira les rats hors la ville à l'aide d'un appeau imitant leurs cris.

Les romans ou les films sur les rats appartiennent le plus souvent au registre du fantastique et de l'horreur :

Romans divers :

Films sur les rats [modifier]

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×