le fure

La Fure est un affuent de l'Isère, rive droite, émissaire du Lac de Paladru.

Orientée Nord-Sud, la rivière a creusée son lit dans les moraines abandonnées par les glaciers du Rhône et de l'Isère. Elle a une longueur de 25 kilomètres pour une dénivéllation de 309 mètres, soit une pente moyenne de 1,20 m par kilomètre, avec des seuils, dont ceux de Pont-de-Bœuf et Alivet. Le vallon de la Fure est encaissé et étroit (50 m au Guillermet). La Fure passe à Rives, Renage et Tullins avant de se jeter dans l'Isère.

Le débit moyen est de 800 l/s avec de fortes variations et des crues parfois violentes.

le cours d'eau est utilisé pour des moulins, pressoirs et forges. Les aciéries se multiplient, surtout en amont et produiront pendant les XVIe au XVIIIe siècles des épées renommées (aciéries de Rives). Vers 1730, on compte 26 unités d'aciéries. Au XIXe siècle l'industrie se diversifie: aciers fins, tailladeries, papeteries, production électrique.

Entre 1865 et 1870, les industriels se regroupent au sein d'un syndicat de la Fure et avec l'aide des Pouvoirs publics régulent artificiellement le cours d'eau, améliorant les canaux d'amenée et de fuite, mais surtout par des digues et jeux de vannes à la sortie de lac de Paladru.

Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Fure »

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site